Jehan(1395) Jehan(1942)

 

  

                                                                 

Win 20180424 16 43 39 pro                               

                                        

Ce site se veut sans prétention. II est comme un journal que je partage avec des amis et ceux qui ont envie de me connaitre davantage.  J'évoque ma curiosité de tout ce qui s'est vécu et se vit au quotidien sur notre Planète.  J'y exprime mes coups de coeur et ce qui alimente mes rêves. Vous y trouvez, en cette page, l'histoire et généalogie de ma famille et dans le menu à gauche mes coups de coeur.

*** Blason de l'association des familles Messier dont je suis co-fondateur ***

 

Suis Jehan né en 1942 mais qui est Jehan né vers 1395 ?

 

Jehan Le Messier dit Blondelet est le grand-père de mon ancêtre Jacques Messier (de David et Marguerite Barc) arrivé en 1660 à Montréal avec l'oncle Jacques Messier: qui est confirmé le 24 août 1660 par l'Evêque François de Montmorency de Laval à l'église Notre-Dame, Montréal. Il est dit âgé de 14 ans au recensement de 1663, vivant chez son frère ainé Michel arrivé à Montréal en 1650 avec tante Martine Messier et son époux Antoine Primot, sa cousine germaine Catherine Thierry (fille de Guillaume Thierry et Ysabeau Messier et adoptée par le couple Primot, sans enfant) et oncle Jacques.

Toutes ces gentes personnes sont dites de Saint-Denis-le-Thiboult, Haute-Normandie non loin de Rouen (Seine-Maritime 76).

Jehan est de la 6e génération connue des Le Messier dit Blondelet. Par acte notarié il achète en 1603 une maison qu'il paie comptant. Il est agé de 21 ans et se mariera l'année suivante. Sa maison se situe au Petit Villers a Vascoeuil (Eure 27). Vascoeuil et Saint-Denis-le-Thiboult sont à 2.2 km de distance. La riviere Andelle démarque ces deux communes et départements de la Seine-Maritime et de l'Eure.

Jehan (comme souvent le cas, à cette époque, on ne connait le nom de l'épouse: par faute de trouver certains actes de mariage et sépulture. De plus les testaments, règle générale, ne mentionnent que les garçons comme héritiers,  les filles ayant été dotées à leur mariage comme le veut la coutume de cette époque en Normandie) a 4 enfants. Lors de son déces en 1658 son testament mentionne comme héritiers ses fils Jacques et David Le Messier dit Blondelet. En Nouvelle-France on retient comme patronyme: Messier

Dans une autre rubrique je vous détaillerai l'ascendance de Jehan Le Messier dit Blondelet. On remontera alors à notre aieul Colin Le Messier dit Blondelet . Ce dernier, coustellier de métier, acheta (acte notarié) une maison en 1395 rue Chaussée des Ganthiers (auj. rue des Ganteries) à Rouen, paroisse Saint-Laurent.  Pour nous situer dans l'Histoire : place du Vieux-Marché de Rouen, le 30 mai 1431, Jeanne D'arc (La Pucelle) fut brûlée vive.              

Enfants de Jehan Le Messier dit Blondelet

Jacques : Né à Vascoeuil vers 1607. Au recensement de 1666, à Ville-Marie, il est dit âgé de 59 ans. Il effectue 2 séjours en Nouvelle-France: en 1650, âgé de 43 ans, il émigre avec le couple Primot (Martine sa soeur) sa nièce Catherine Thierry et son neveu Michel (de David Messier et Marguerite Barc).

Il retourne en France en 1659 pour affaires (son père Jehan est décédé en 1658). Il revient en Nouvelle-France en 1660 avec son neveu Jacques  (mon ancêtre) fils de David Messier et Marguerite Barc. A compter de 1667 on perd sa trace en Nouvelle-France. En 1672 il est à Vascoeuil, vend son héritage de Jehan (sa part de maison) et dote sa nièce Madeleine (de David et Marguerite Barc). On perd sa trace a ce moment, âgé d'environ 65 ans.


Martine : Née à Vascoeuil vers 1607. Au recensement de 1666, à Ville-Marie, elle est dite âgée de 59 ans. Elle épouse Antoine Primot, né en 1606, vers 1630.  Ils habitent le hameau de Genneville à Saint-Denis-le-Thiboult. Ils émigent en Nouvelle-France en 1650, âgée de 43 ans, avec leur fille adoptive Catherine Thierry (de Guillaume Thierry et Ysabeau Messier), âgée de 12 ans, leur neveu Michel Messier, âgé de 8 ans,(de David et Marguerite Barc) et l'oncle Jacques.

Leur fille adoptive épousera Charles Le Moyne: 2 filles et 9 garçons dont Pierre Le Moyne d'Iberville. Antoine Primot décède à Varennes (Nouvelle-France) le 25 juin 1688 et inhumé à Boucherville. (Il est veuf de Martine mais le déces de cette dernière est introuvable)

Ysabeau : Née vers 1608 à Vascoeuil. Elle épouse Guillaume Thierry. Ils habitent le hameau des Ventes à Saint-Denis-le-Thiboult. Ils confient leur fille Catherine au couple Primot (sans enfant). Elle décède à Saint-Denis-le-Thiboult le 6 septembre 1668.

David : Né vers 1611 à Vascoeuil. Il épouse Marguerite Barc vers 1639. Ils ont 7 enfants. Michel et Jacques émigrent en Nouvelle-France. Marguerite Barc décède au hameau du Fossé à Saint-Denis-le-Thiboult, après avoir reçu le Saint-Viatique, le 25 juin 1676 et inhumée le lendemain. David (homme de journée) décède à Vascoeuil le 27 décembre 1687, âgé environ 76 ans.

 

 

N.B. Le fruit de ces informations ne relève pas du hasard. Elles sont le résultat de recherches de descendants Le Messier dit Blondelet. Outre votre webmestre: mon père (feu) Jean-Marie, mon frère (feu) Jean-Jacques, de Laval Qc (généalogiste et historien qui a publié) et son épouse Claire Lavertu ainsi que Gilles Messier, de Laval Qc ( généalogiste et historien qui a publié).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 21/09/2018